Le couple franco-allemand

Coopération entre les diplomaties française et allemande

Actualité


a) Nouvel accord cadre entre les Ministères des Affaires étrangères :
Les Ministres français et allemands des Affaires étrangères ont signé, en marge du Conseil des Ministres franco-allemand du 12 octobre 2006, un « accord cadre relatif aux implantations communes de missions diplomatiques et de postes consulaires », ratifié par l’Assemblée nationale le 26 septembre 2007, qui facilitera les efforts des deux ministères en vue de mutualiser leurs moyens respectifs à l’étranger. Cet accord cadre, en réglant les procédures de leur mise en œuvre et de leur fonctionnement, simplifiera la réalisation des projets, actuels et à venir, d’implantations diplomatiques et consulaires franco-allemandes.

b) 20ème anniversaire des échanges franco-allemands de diplomates :
Les deux Ministères des Affaires étrangères ont célébré le 12 octobre 2006 le 20ème anniversaire des échanges de diplomates entre la France et l’Allemagne, qui témoignent des efforts conjoints réalisés afin de favoriser l’émergence d’une culture diplomatique commune.

c) Conférences françaises et allemandes des Ambassadeurs :
La préparation concertée et la présence conjointe de M. Douste-Blazy et de M. Steinmeier aux Conférences des Ambassadeurs français et allemands, les 28 août 2006 à Paris et 4 septembre 2006 à Berlin, a été une première. Par cette marque mutuelle de confiance, elle souligne la proximité des deux ministères et marque l’étroitesse de la concertation sur les sujets européens et sur les questions internationales d’actualité (Iran, Liban, Iraq, République démocratique du Congo).

Base de la coopération

Le Ministère français des Affaires étrangères et l’Auswärtiges Amt sont engagés de longue date dans une coopération institutionnelle étroite, à laquelle une nouvelle impulsion a été donnée à l’occasion du 40ème anniversaire du Traité de l’Elysée en janvier 2003.

Préalable indispensable au succès de la coopération des deux Ministères, et à la collaboration au quotidien efficace entre leurs postes à l’étranger, des projets communs sont menés depuis plusieurs années dans le domaine prioritaire de la formation, afin de favoriser les échanges d’expérience et l’émergence d’une culture diplomatique commune. Un accent particulier a notamment été porté sur l’apprentissage de la langue du partenaire, ainsi que sur les jeunes diplomates, qui suivent désormais un stage obligatoire de quelques semaines dans l’autre pays en début de carrière.

Engagés en 1986, et pionniers parmi les fonctions publiques des deux pays, les échanges franco-allemands de diplomates constituent un levier d’intégration important de nos deux diplomaties, qui s’est progressivement renforcé en nombre et en qualité. À ce jour, c’est plus d’une quarantaine de diplomates de chaque pays qui ont eu l’occasion de travailler dans les services du partenaire pour des stages portés désormais à deux ans en moyenne.

Depuis septembre 2006, chacun des ministères accueille ainsi cinq agents du pays partenaire à divers niveaux de responsabilité – jusqu’aux cabinets ministériels et auprès des Secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande - et dans des secteurs variés. Les expériences acquises dans ce cadre ont, en outre, favorisé de nouveaux programmes d’échanges avec les autres Etats-membres de l’UE. Dans la perspective des Présidences allemande et française de l’UE en 2007-2008, l’importance de cette coopération est encore accentuée.

En outre, une concertation systématique sur les évolutions respectives des réseaux français et allemand à l’étranger doit donner un nouvel élan au processus de colocalisations qui constitue un facteur multiplicateur d’influence et de visibilité de nos représentations à l’étranger, tout en permettant des gains substantiels en moyens et une amélioration de nos capacités de service aux usagers, en particulier dans le domaine consulaire.

Objectifs

A travers le rapprochement continu de leurs personnels et de leurs structures, sont développées des synergies entre les diplomaties française et allemande, favorisant ainsi l’élaboration de contributions communes des deux pays tant sur la scène européenne qu’internationale.

Cette coopération politique sera prochainement intensifiée, notamment sur des thèmes prioritaires tels que les migrations et la politique énergétique (tout particulièrement dans des pays de la CEI et d’Afrique du Nord), ainsi qu’aux Nations-Unies (nouveau Conseil des droits de l’Homme, Haut Commissariat aux Réfugiés) et pour le développement des capacités africaines de gestion de crise (auquel la France et l’Allemagne contribuent, notamment par leur engagement commun en faveur du projet international de l’Ecole de Bamako).

Version imprimable

L'actualité

Liens utiles

www.diplomatie.gouv.fr www.auswaertiges-amt.de

Affaires étrangères

Diaporama partenaires

[ ]