La coopération régionale

Base conventionnelle
Des accords de partenariat conclus entre les Länder allemands et les régions françaises servent de cadre à une coopération riche et nourrie. Une rencontre du Chancelier fédéral et du Premier ministre français avec les représentants des Länder et des régions, les 27 et 28 octobre 2003 à Poitiers, avait donné lieu à des impulsions nouvelles.

Objectifs
Le transfert de compétences vers les régions françaises dans le cadre de la réforme de la décentralisation a offert de nouvelles opportunités de coopération entre les Länder et les régions, qui viennent compléter l’importante coopération existant entre les gouvernements français et allemands et les instances communales.

De nombreux projets sont mis en place en matière de mobilité, d’innovation, de dynamisme économique, d’environnement, de politiques axées sur la jeunesse, de culture, sport ou encore de promotion de la langue du partenaire. Les Länder et les régions souhaitent ainsi renforcer la coopération entre les sociétés civiles et créer une base solide pour l’amitié entre les populations de nos deux pays.

Organisation
Les Länder et les régions travaillent en étroite collaboration en s’appuyant sur leurs accords de partenariat respectifs. Ils sont en contact étroit avec les deux Secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande et le Plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne chargé des Affaires culturelles.

Les partenariats entre Régions françaises et Länder allemands :

Auvergne-Rhône-Alpes avec le Bade-Wurtemberg :

Les deux régions coopèrent depuis 1988, avec la Lombardie et la Catalogne, dans le cadre des « Quatre moteurs pour l’Europe », dont le but est de contribuer au développement de leurs territoires, à l’internationalisation de leurs acteurs et de promouvoir le rôle des Régions en Europe.

La région est également membre du programme Espace Alpin 2014-2020, programme transnational de coopération territoriale européenne qui vise à soutenir le développement régional durable dans la région alpine, et dont font partie, du côté allemand, les villes et districts de Fribourg, Haute-Bavière, Souabe et Tubingue.

Bourgogne-Franche-Comté avec la Rhénanie-Palatinat

La Bourgogne et le Land de Rhénanie-Palatinat ont signé une convention de jumelage de 1962 qui a reçu le prix de Gaulle-Adenauer en 2002 pour les relations intenses des deux partenaires dans les domaines culturel et éducatif. Suite à la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté, une nouvelle convention de partenariat a été signée en 2016 entre les deux régions (Bourgogne-Franche-Comté et Rhénanie-Palatinat). Il s’agit du partenariat régional le plus ancien. La vitalité de ce partenariat s’illustre par les nombreux jumelages entre communes et par l’existence d’associations de jumelages dans les deux pays partenaires. La présence dans chacune des capitales régionales d’une Maison de la Région partenaire (Maison de Rhénanie-Palatinat à Dijon et Maison de Bourgogne-Franche-Comté à Mayence) constitue un outil majeur de la coopération entre les deux régions. Leurs missions consistent à resserrer les liens d’amitié et à promouvoir les coopérations dans les domaines de la culture, de l’économie, du tourisme, de l’éducation et de la jeunesse. Grâce à leurs bureaux des stages, elles contribuent au développement de la mobilité internationale des jeunes.

La coopération entre les deux régions s’approfondit aussi sur plusieurs thèmes sur lesquels la Bourgogne-Franche-Comté et la Rhénanie-Palatinat collaborent étroitement. On peut citer la coopération sur la politique de Transition énergétique et de la protection du climat formalisée en 2017 par la signature d’une déclaration commune de coopération dans ces deux domaines.

Les deux régions se sont aussi associées en 2018 pour l’organisation de débats citoyens sur l’avenir de l’Europe.

Centre-Val de Loire avec la Saxe-Anhalt :

Ce partenariat est né en 2004 à la suite de la conférence de Poitiers. Les deux collectivités ont des profils économiques relativement semblables et participent à des échanges scolaires, culturels et économiques. Des partenariats dynamiques dans différents domaines ont ainsi été mis en place, comme un programme de volontariat international de jeunes en réciprocité, une coopération autour de la pédagogie de la Mémoire de la Shoah et de la culture de la paix ou encore des actions de valorisation du patrimoine naturel et culturel de chacun.

Grand Est avec le Bade-Wurtemberg, la Rhénanie-Palatinat et la Sarre.

En tant qu’unique collectivité française présente sur l’ensemble de la frontière franco-allemande, la Région Grand Est entretient des échanges quotidiens avec l’Allemagne et tout particulièrement avec les Länder de Sarre, de Rhénanie-Palatinat et du Bade-Wurtemberg.

De nombreux projets franco-allemands concrets sont ainsi portés et développés par la Région Grand Est dans le domaine de l’apprentissage tel le programme « Réussir sans frontière » dévolu aux apprentis et aux demandeurs d’emploi, dans le soutien à la langue du voisin, dans les transports, dans la mobilité des jeunes ou encore dans les industries créatives notamment grâce à son implication au sein du fonds d’aide franco-allemand au co-développement de séries audiovisuelles de fiction.

La coopération franco-allemande portée par la Région Grand Est s’illustre tant au niveau bilatéral qu’au niveau multilatéral au sein des espaces de coopération transfrontalière que sont la Grande Région (Lorraine, Sarre, Rhénanie-Palatinat, Luxembourg, Wallonie, Communautés française et germanophone de Belgique) et le Rhin supérieur (Alsace, Bade-Wurtemberg, Rhénanie-Palatinat, Cantons suisses de Bâle-Ville, de Bâle-Campagne, d’Argovie, du Jura et de Soleure).

Hauts-de-France avec le land de Thuringe et le land de Rhénanie Nord-Westphalie

La Région Hauts-de-France entretient des liens de coopérations avec le land de Thuringe depuis 1994 et le Land de Rhénanie Nord-Westphalie depuis 2001. Les échanges s’articulent autour de l’économie et de l’éducation pour la Thuringe et de la culture, l’éducation et la transition énergétique pour la Rhénanie du Nord-Westphalie.

Par ailleurs, le 20 juillet 2018, la coopération tripartite avec la Voïvodie de Silésie et la Rhénanie Nord-Westphalie autour du projet « Triangle de Weimar » lancé en 1991 a été renouvelée. Dans le cadre de cette déclaration, des échanges de jeunes, des échanges d’experts et des visites d’Etudes ainsi que des résidences d’artistes sont organisés chaque année et à tour de rôle par chacune des Régions.

Ile de France avec le Brandebourg :

Le jumelage entre les deux régions date de 2003. Il consiste en des échanges dans divers domaines notamment économiques et culturels et en un partage d’expériences communes. Le partenariat acquiert une nouvelle dimension avec le partenariat trilatéral avec la Voïvodie de Mazozie en Pologne.

La région entretient également des échanges avec la Bavière autour des thématiques économiques, innovations, éducation, environnement, tourisme et affaires européennes.

Normandie – Basse-Saxe :

La coopération entre la Basse-Saxe et la Haute-Normandie puis la Normandie existe depuis 1985. Les deux régions ont développé des projets communs en matière d’économie, de culture, d’éducation, de formation professionnelle et de jeunesse. Aujourd’hui, la coopération va s’orienter sur les questions de mémoire et de paix, autour de l’initiative « Normandie pour la Paix ».

Nouvelle-Aquitaine

Avec la Hesse

Depuis 1995, la coopération entre la Nouvelle-Aquitaine et le Land de Hesse n’a cessé de se développer, portée par un réseau d’acteurs toujours plus dense. Le partenariat entre les deux régions contribue à l’amitié franco-allemande par la réalisation de projets concrets dans les domaines de l’économie, de la recherche, de la protection de l’environnement, de la culture ou encore de la jeunesse.

Un échange de collaborateurs a été mis en place au sein des deux collectivités pour faciliter le rapprochement des acteurs. Ainsi, une chargée de mission néo-aquitaine travaille à Wiesbaden, en Hesse, et un chargé de mission hessois travaille à Bordeaux, en Nouvelle-Aquitaine.

De plus, la Nouvelle-Aquitaine et la Hesse partagent également des locaux au sein de la maison des Régions partenaires à Bruxelles (avec l’Emilie-Romagne et la Wielkopolska) pour représenter leurs intérêts auprès des institutions européennes.

Avec le bezirk de Moyenne-Franconie

Le partenariat avec le Bezirk de Moyenne-Franconie a été initié par la Région ex-Limousin en 1995. Il est essentiellement basé sur les nombreux jumelages existant entre les communes et départements de l’ex-Limousin et les communes de la Moyenne-Franconie. Ils sont actuellement au nombre de 34. Environ 3000 personnes sont impliquées chaque année dans les échanges dans le cadre de ces jumelages.

Les thématiques de la coopération se concentrent autour de la culture et du travail de mémoire, de la jeunesse et du tourisme.

Occitanie avec la ville-Etat de Hambourg

Depuis 2004, les deux partenaires entretiennent des liens étroits dans le domaine du développement économique. Leur coopération vise également à encourager les échanges éducatifs et scientifiques.

Version imprimable